18 avril 2007

Fake China Pop

A voir si vous voulez vous faire une idée de la reproductibilité de l'art chinois (il s'agit de copies d'artistes chinois plus ou moins connus par des professeurs d'art venant des zones rurales de la Chine): l'exposition "FAKE CHINA POP", en avril, chaque mercredi/jeudi/vendredi de 18h à 21h, 10 rue des Vieux-Grenadiers (dans l'enceinte de la SIP en face du MAMCO à Plainpalais à Genève, www.le-pap.ch).  
Posté par lorellou à 01:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2006

Moganshanlu

Shanghai, mardi 5 décembre Shanghai récupère Pékin, le site est récupéré par le marché de l'art (lard) avec prix en dollar(d)s, mais on sait que le vernis glamour de Shanghai l'emportera toujours sur la pruderie pékinoise.Je vois un couple d'Espagnols naviguer entre les galeries en jaugeant du regard la valeur des œuvres comme sur un tableau de change ou un indice boursier, je vois des prix en dollars US s’afficher impudiquement (19’000$, vous me direz que c’est une paille dans la poutre de la productivité reproductible de ces... [Lire la suite]
Posté par lorellou à 02:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2006

Dashanzi, 798 guang yishu qu

Dashanzi, site artistique de l'usine 798 (qijiuba guang yishu qu), Pékin Le site est plus intéressant que ce que l'on peut y voir, même s'il recèle quelques perles. L'usine fumante est-allemande, ses labyrinthes de bâtiments en brique ras du sol, ses circuits de tubes qui se distribuent mystérieusement en embranchements successifs à deux ou trois mètres de hauteur le long des bâtiments, sa population mêlée d'artistes branchés et ratés, crève la faim ou snobs, d'étudiants aux Beaux Arts, de galeristes fauchés ou pleins aux as, de... [Lire la suite]
Posté par lorellou à 01:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2006

N12

Pékin, mercredi 22 novembre Au coeur du quartier chic des ambassades (Sanlitun), une galerie propose une exposition du collectif d'artistes N12 (12 noms, je suppose, mais tous ne sont pas représentés). Il y a du lard et du cochon, cette expression paraissant tout à fait idoine  pour la cuisine chinoise où le cochon trouve justement sa plus sublime expression dans son lard, son groin, sa queue, ses pattes ou ses oreilles, son jambon introuvable étant sans doute la perle jetée dans sa propre auge.Pour revenir à nos moutons, les... [Lire la suite]
Posté par lorellou à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]