03 janvier 2007

Ruelles maimai (買賣)

Les longtang (弄堂) de Shanghai, comme presque toutes les ruelles commerçantes chinoises (et taïwanaises), s'organisent en corporations. Une ruelle entière sera dédiée à la célébration des robes de mariage et de soirée avec tous les matériaux nécessaires à leur créations, des rouleaux de tissu soyeux, chatoyant, velouté, fleuri, blanc ou rouge (respectivement pour une robe de mariée à l'occidentale ou à la chinoise); fils de toutes les couleurs et aiguilles assorties; pressions, boutons et fermetures éclair; boutons-rosaces de tissu... [Lire la suite]
Posté par lorellou à 00:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 décembre 2006

Spectacles de rue

Hutong (胡同) de Pékin (北京, Beijing), longtang (弄堂) de Shanghai (上海), ruelles de Canton (广州, Guangzhou) et Hong Kong (香港, Xianggang), ruas, estradas et calçadas de Macao (澳门, Aomen), parcs:  Les sanlunche (三轮车) avec des pyramides de charbon et les pousse-pousses convertis en lieu de sieste entre deux courses exténuantes; le déchargement à tours de bras de cargaisons de baicai (白菜, chou chinois) dignes de traversées atlantiques par peur des pénuries hivernales; les roulottes à bras vitrées vendant diverses... [Lire la suite]
Posté par lorellou à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2006

Mode indémodable

Les bas opaques couleur sable des vendeuses, serveuses, coiffeuses, marchandes de fruits et légumes. Les chignons choucroute, la couche de fard et les sourcils peints au crayon de la quarantaine modeste mais élégante. Les sous-vêtements d'hiver (caleçons longs) qui dépassent subrepticement du bas du pantalon nylon pour venir trancher sur l'inévitable paire chaussettes blanches grisâtres de crasse et mocassins déformés. Le manque de goût général dans l'habillement: complets en nylon brillant mal coupés, colifichets,... [Lire la suite]
Posté par lorellou à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 novembre 2006

Miroirs sociaux

La façon de courir ridicule des jeunes filles, qui résulte en un dandinement aussi absurde qu'inefficace, puisqu'elles ne soulèvent pas les pieds et dépensent toute leur énergie en un balancement a contretemps de leurs mains ramenées à la hauteur des oreilles et en un dodelinement coordonné de la tête. La théorie élaborée par les ignares étrangères imperméables au charme de ces frêles créatures pour tenter d'expliquer cette inutile chorégraphie est qu'elles courent ainsi parce que c'est "chou", tout comme c'est... [Lire la suite]
Posté par lorellou à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2006

Jeux et dangers des transports

La gouaille des chauffeurs de taxi pékinois et les xiangsheng (dialogues comiques très populaires et absolument incompréhensibles entre un idiot et un je-sais-tout) qui passent à toute heure à la radio et font doucement, amèrement, aigrement sourire ou franchement rire les siji (chauffeurs). Les foules de cafards (tous ces cheveux noirs vus de dos) qui se pressent dans les couloirs de métro aux heures de pointe et l'impossibilité - malgré l'installation de barrières métalliques en zigzag - de faire admettre la validité du concept... [Lire la suite]
Posté par lorellou à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2006

Jeux et rituels matinaux et crépusculaires

Jeux divers au crépuscule: badminton avec ou sans raquette (le volant envoyé sur le pied en cercle), échecs chinoises, mah-jong sur les terrasses du sud. Installations sportives dans les parcs ou au bord de la route: sorte de jouets d'enfants aux couleurs vives du plastique (rouge, jaune, bleu), sur lesquels on peut s'assouplir la taille (balancement de gauche à droite ou plate-forme tournante), marcher ou pédaler, le tout conçu pour le maintien de la forme des personnes âgées. Pékin, dimanche 26 novembreGuangzhou, lundi 11... [Lire la suite]
Posté par lorellou à 01:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2006

Les à-côté de la bouffe

Les armées de serveurs et de serveuses dans les restaurant et leurs huanying-guanglin (欢迎光临 bienvenue) modulés sur tous les tons. Les bières tièdes si vous ne spécifiez pas que vous la voulez froide (autant dire glacée pour être sûr) et le thé tiède si vous n'en demandez pas du chaud. Le réflexe du "hello - okay - bye bye", puisque tous les étrangers parlent anglais, mais bonne chance à celui qui sans parler un mot de chinois voudra commander un plat dans un restaurant qui ne s'est pas encore muni de menus avec photos.... [Lire la suite]
Posté par lorellou à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]